Select Page

[prisna-google-website-translator]

N’est-il pas courant en Afrique de rejeter ce qui est le nôtre uniquement pour louer ce qui est étranger? Cela n’a pas commencé aujourd’hui, et peut-être que les causes pourraient se trouver dans l’esclavage et la colonisation. Cependant, des années après ces événements malheureux, les noirs semblent souffrir d’un certain type de traumatisme. 

Le 21 février 1965  restera à jamais dans nos souvenirs. Malcolm X, l’une des figures les plus puissantes du mouvement noir était assassiné au pays de l’oncle Sam. Il aura tout de même marqué l’histoire par son esprit brillant et intuitif, ainsi que sa grande probité morale et intellectuelle. 

Aujourd’hui, 53 ans plus tard, une artiste nous fait penser à Malcolm. Elle utilise des paroles puissantes, dans un rap avec des punchlines qui vont droit au coeur. De père sénégalais et de mère béninoise,  Moonaya a su conquerir le public Senegalais grace à sa voix, sa pertinence et sa presence scénique. Le 21 septembre dernier, elle fait sortir le clip officiel de “QUI”. Une “bombe” qui parle de la haine de soi interiorisé, en s’apuyant sur les paroles de Malcom x.  
  

« Qui vous a appris à haïr la texture de vos cheveux ? Qui vous a appris à haïr la couleur de votre peau, à tel point que vous la blanchissez pour être comme l’homme Blanc ? Qui vous a appris à haïr la forme de votre nez et la forme de vos lèvres ? Qui vous a appris à vous haïr du sommet de votre tête à la plante de vos pieds ? Qui vous a appris à haïr votre nature ? À haïr la race à laquelle vous appartenez à tel point que vous ne voulez pas être à côté de ceux qui vous ressemblent ? Non…avant de venir demander si M. Muhammad enseigne la haine, vous devriez vous demander qui vous a appris à détester ce que Dieu a fait de vous. »

Extrait d’un discours de Malcom X prononcé le 16 février 1965. 

Moonaya gratte là où ça démange chez les femmes africaines. Elle parle de la dépigmentation, et de l’esclave psychologique qui hante nos soeurs. Il y a tout de même des scènes que je n’arrive pas à comprendre dans la video. Comment serait-il possible de recevoir un appel de Malcom X aujourd’hui? 😅 Et pourquoi utiliser une boîte transparente au milieu de la route?

 Avant d’être une artiste, Moonaya est une femme, alors elle a dû être exposée à ce genre de vie du “djansan”. Pourtant elle n’a pas cédé à la tentation. Elle est donc une preuve vivante que les femmes noires, en particulier les artistes, peuvent être belles et fières en restant naturelles.